Association AF447 - Entraide et solidarité

Texte lu à M Bussereau le 12 juillet 2010 lors de l'installation des comités

"Monsieur le Ministre

Nous nous sommes rencontrés début novembre 2009, dénonçant déjà le manque de transparence du BEA.
Neuf mois après, nous déplorons également le manque de développement de l’enquête technique dans son ensemble et l’indigence des résultats.

Apres les échecs successifs des différentes phases de recherches, et tout particulièrement l’épilogue pour le moins étrange et consternant de la phase 3 nous attendons des explications et des justifications de la part des responsables, tant civils que militaires.
Nous vous rappelons que conformément à vos souhaits, nous avons attendu patiemment les conclusions des travaux des experts internationaux que vous avez mandatés dans le cadre du comité dit de dérive. La phase 3 devait initialement débuter à l’automne 2009, elle a commencé en avril 2010…
Nous vous rappelons également l’optimisme inapproprié et vain du BEA pour cette phase 3.
Nous vous rappelons enfin cette diffusion d’information surréaliste du Ministère de la Défense du 6 mai dernier, annonçant avoir localisé les enregistreurs. Ce nouvel échec n’a été que plus cruel pour les familles des victimes, déjà malmenées par les reports successifs et les polémiques en tous genres.
Certes, nous avons noté l’effort de communication du BEA en conformité avec les recommandations de l’OACI relativement à l’information des familles de victimes. Cependant, il est incompréhensible d’entretenir cette culture de la confidentialité qui, bien souvent  n‘a pas de raison d’être.
Il serait souhaitable que les prestataires du BEA  présentent aux mêmes, les résultats de leurs travaux et  analyses, et qu’ils explicitent les raisons de leur échec.
Le BEA ne doit pas se satisfaire de l’enquête technique actuelle qui manque indéniablement de développements. Nous demandons entre autres, le prolongement des investigations sur l’impact système des sondes Pitot et la poursuite de l’analyse des débris.
Nous rappelons qu’une enquête non conclusive ne serait  pas acceptable.
Enfin, nous vous demandons  expressément d’engager une nouvelle phase de recherche en mer afin que de la parfaite compréhension de ce drame nous puissions en tirer les parfaites conclusions pour l’amélioration de la sécurité aérienne."
Association Entraide et Solidarité de l'AF447

Accès pages privées

Plan pour accéder à la stèle du Père Lachaise à Paris

b336c38cd9557df2bbad53b9575fcafbmmm crossmenu