UA-16158519-1

Déception et indignation

« ../ Le 6 mai, le ministère de la Défense a fait part des derniers travaux d’exploitation réalisés sur des données enregistrées les 30 juin et 1er juillet 2009 par le sous-marin nucléaire Emeraude au cours de la première phase de recherches. Le BEA a donc décidé d’étendre ses recherches (carte) : une zone a été délimitée à partir de l’identification par la Marine nationale de signatures acoustiques similaires à celles émises par une balise de localisation subaquatique (Underwater Locator Beacon – ULB) lors du post traitement de ces données.

Le Seabed Worker s’est ainsi rendu dans une région située au sud-ouest de la dernière position connue de l’avion. Elle a été explorée du 7 au 12 mai 2010 sans avoir pu localiser l’épave de l’avion. Après s’être assuré qu’une couverture optimale de l’ensemble de la zone avait été effectuée, le BEA a décidé de reprendre les recherches initialement prévues../  » Extrait du site du BEA

 

C’est évidemment une déception énorme, à la mesure de l’espoir qu’avait suscité l’annonce du Ministère de la Défense le 6 mai dernier. A l’approche de la date anniversaire du 1er juin, nous n’avions nul besoin de ce nouveau traumatisme.

Nous sommes également indignés quant à la manière dont a été diffusé cette information :

D’un optimisme sans restriction en début de journée, cette annonce a été tempérée au fil des heures, par des appels a la prudence du gouvernement, par des comparaisons douteuses du porte-parole du Ministère de la Défense (boîte à chaussures dans Paris), par des informations surprenantes sur les distances séparant les deux enregistreurs, et ceci, au fur et à mesure que les aires à explorer évoluaient de 5 Km2 a 200 Km2….

Il est très regrettable que l’effet d’annonce ait été privilégié au détriment d’une information nuancée et prudente.

Malgré cela, nous continuons à espérer : les recherches se poursuivent avec un navire sur place jusqu’au 25 mai. Tout n’est pas terminé, tout n’est pas perdu.

Il est absolument évident que nous ferons tout notre possible pour faire retrouver l’épave et les enregistreurs en cas d’échec de cette phase de recherches.

22987713fdef15303937e8dfd032c170GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG