UA-16158519-1

Compte rendu de la réunion du 21 novembre 2009

COMPTE RENDU DE REUNION 2ème PARTIE

Date : 21 novembre 2009
Lieu : Maison des Associations du 15ème
Ordre du Jour :
2 – Rencontre avec un psychiatre
3 – Point de situation commission technique
4 – Point de situation commission mémoire
5 – Point de situation commission communication

Nota : le point 1 (Avocats) a fait l’objet d’un compte rendu séparé.
Présents :
Psychiatre : Dr Ronan ORIO
Association : Membres du bureau – 45 adhérents environ.
Invités : Stéphane Gicquel et Aurélie Virioux de la FENVAC

Point 2 :
Rencontre avec le Dr Ronan ORIO psychiatre. Les points abordés :
Historique : la psychanalyse au service des traumatismes collectifs a débuté durant la première guerre mondiale.
Discussion autour de l’expression “faire son deuil” : il n’y a pas de définition exacte et chaque cas est un cas personnel.
La psychiatrie n’est pas une science exacte, elle ne peut qu’apporter des réponses individualisées en fonction de la situation de chacun.
Thérapie médicamenteuse : Le Dr Ronan ORIO met l’accent sur la surconsommation de médicaments en France, notamment d’antidépresseurs. Il  faut être très prudent et ne pas confondre  dépression nerveuse et situation traumatique post drame.
Langage aux enfants : que leur dire après la disparition de l’être cher ? Les enfants n’ont conscience de la mort qu’à  l’âge de 12 ans environ. Leur dire la vérité sans brutalité semble être la meilleure solution : ils ne reverront jamais plus l’être aimé : c’est la solution la plus sage.
Traumatisme affectif : là encore, il n’y a pas de loi générale, les situations étant très différentes selon les cas : perte d’un frère que l’on voyait peu en opposition avec la perte d’un frère avec lequel on était très proche, perte d’un père âgé en opposition avec la perte d’un père jeune avec lequel on vivait sous le même toit etc…
Le Dr Ronan ORIO ne préconise pas de thérapie de groupe pour ce genre de traumatisme. Il ne recommande pas non plus de séance de psychanalyse.
Sanctions pénales : vouloir sanctionner les responsables est une réaction normale qui ne doit générer aucun sentiment de honte ou de culpabilité.
Indemnités financière et morale : naissance d’un sentiment de culpabilité ou de honte pour ne pas « faire de l’argent sur le dos d’un disparu »… Sentiment issu de notre culture chrétienne où  la relation avec l’argent est ambiguë. Faire abstraction de ce sentiment dans la mesure où il est normal d’obtenir une compensation, l’argent est malheureusement la seule voie de rétorsion pour éviter la récidive des fautifs.

Point 3 :
Situation technique présentée par Robert Soulas, coordinateur de la commission. Voir les diapositives en pièces jointes :

 

  1. Annexe 1 TFU Airbus 95
  2. Annexe 2 OSV AF
  3. Annexe 3 AF279 NRT-CDG Fiche Analyse Pitot Bouches
  4. Annexe 4 Training

Point 4 :
John Clemes, Vice Président a présenté les travaux de la commission communication :
–    Une lettre a été envoyée récemment aux familles étrangères pour les informer de la création de l’association et de ses objectifs.

–    Le site web fonctionne maintenant, les identifiants et les mots de passe ont été communiqués par Laurent Lamy. Le site sera enrichi progressivement. Pour l’instant, seule la version française fonctionne, cependant la version anglaise devrait être bientôt disponible.

–    Les contacts avec la presse et les autorités se développent, avec notamment les rencontres avec Mr. Bussereau, Secrétaire d’Etat aux Transports et Mr Troadec Directeur du BEA. De même, la commémoration de Rio a reçu une couverture médiatique. Enfin, une liste de contacts de différents médias est en cours de constitution.

–    Nous participons actuellement  à un article sur la sécurité aéronautique dans l’Express, ainsi qu’un reportage de France 2 sur le même thème. Enfin, un documentaire sur le vol AF447 et notre Association sera diffusé par la radio nationale canadienne anglophone CBC.

–    Courant décembre, une stratégie de communication avec la presse sera élaborée avec la participation de l’avocat mandaté par  l’Association.

–    Le prochain rapport d’étape du BEA est attendu pour le 6 décembre. Le BEA a retiré son intention initiale de convoquer les familles des victimes à cette occasion, pour ne pas les décevoir… . Cela confirme l’indigence de faits nouveaux dans ce nouveau rapport… Une concertation avec l’Association devrait être établie pour déterminer conjointement de l’opportunité d’une telle convocation.

–    Afin de maintenir un contact régulier avec les adhérents, le bureau souhaite envoyer une lettre d’information bi mensuelle.

Point 5 :
Françoise Fouquet,  Vice Présidente, a rappelé pour la commission mémoire, le bon déroulement de la cérémonie à Rio.
Les travaux d’organisation de la cérémonie commémorative du 1er juin 2010 vont bientôt débuter.
Il faudra  notamment choisir rapidement le lieu  de l’implantation de la stèle à Paris et trouver un espace qui permette de réunir plus de 700 personnes et qui soit neutre quant aux croyances et aux religions. Après se posera la question du monument lui-même.
Une concertation étroite avec tous va être engagée…
Françoise Fouquet demande aux présents de faire remonter leurs suggestions avant le 4 décembre 09, date à laquelle la commission « Mémoire » se réunira et établira un questionnaire diffusé aux membres de l’association en début de semaine suivante pour un retour avant le 14 décembre. Nous voudrions communiquer à Air France une liste de lieux classés par ordre de priorité avant le 18 décembre.

 

04dfc6774902a253fedcf7174fe9bd37FFFFFFFFFFFF