UA-16158519-1

securite vol

Lettre ouverte aux candidat-e-s à la magistrature suprême

Des familles de victimes de l’aérien se sont réunies afin de dénoncer l’immobilisme des autorités sur la sécurité aérienne.securite vol

Le constat que nous avons réalisé est accablant et force est de constater que la ponctualité des transports prime sur la sécurité. Alors qu’au mois de novembre, le parlement rejetait la proposition de loi visant à instituer une haute autorité de la sécurité aérienne pour raison financière, une autorité de la qualité des transports voyait le jour pour que les avions partent à l’heure !

Pourtant, les réductions de finances et par voie de conséquence de personnels, la course en avant à la haute technologie, l’augmentation du trafic aérien, l’impunité de l’EASA (organisme Européen) qui fuie ses responsabilités, et la connivence des autorités avec les entreprises du secteur aérien  rendent plus que jamais nécessaire une transformation en profondeur de ces institutions. De nombreuses associations ont également mis en cause les « listes noires » jugées inefficaces pour raison d’intérêt suprême des états à privilégier les enjeux diplomatiques et économiques.

Une dizaine d’associations de familles de victimes a donc décidé de réagir en sollicitant les candidats à l’élection présidentielle et en leur proposant des axes de réflexions visant à améliorer la sécurité aérienne. Nous ne pouvons pas accepter plus longtemps que des risques inutiles continuent d’être pris à l’encontre de la sécurité des passagers pour protéger des intérêts douteux.

La lettre que nous avons transmise aux candidats à la magistrature suprême figure ici -> pdf

NOTRE ACTION NE SE LIMITERA PAS A L’ECHEANCE DE LA PRESIDENTIELLE…

1525ca01968a11b9bc81aeb1e46a1156rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr